Le concept : de quoi parle ce blog ?

Le monde de demain commence aujourd’hui

J’ai lancé Demain Le Nouveau Monde il y a plusieurs années pour parler des “guerriers de la Terre” et des mutations du monde. Un magazine / think tank pour décoder les mutations sociales, économiques et écologiques du monde.

Il parlait d’abord de quête de sens, de valeurs, de styles de vie, de remises en question, de changements. Un ton résolument positif et optimiste, car cette révolution, d’abord subie, est en fait une immense chance de changer ce qui doit l’être, pour le mieux. Il était assez bisounours, en fait.

Aujourd’hui il intègre volontairement l’effondrement possible de notre civilisation, et parle donc de résilience, d’entraide et de coopération… De fin du monde donc, mais aussi du début d’une autre ère. Enfer ou Paradis ? A nous de choisir… ce que l’on va faire ou ne pas faire.

La fin d’un monde, pas du Monde

La Collapsologie n’est pas la fin du Monde, ni la fin de l’Humanité, ni la fin de la Civilisation. L’effondrement c’est simplement la chute du système thermo-industriel. Il faut donc imaginer la suite, l’anticiper et la construire, pour ne pas la subir. Pour cela, il y a des techniques (de survie), mais avant tout, l’humain a besoin d’histoire pour avancer .

Si tu veux construire un bateau, ne rassemble pas tes hommes et femmes pour leur donner des ordres, pour expliquer chaque détail, pour leur dire où trouver chaque chose. Si tu veux construire un bateau, fais naître dans le coeur de tes hommes et femmes le désir de la mer – Saint-Exupéry

Concrètement, les humains ont réussi à vivre avant l’industrie, ils pourront vivre après. On doit essayer de garder tout ce que nous avons créé et qui est utile à l’humanité (médicaments, accès à l’information, etc.) et en parallèle réapprendre à vivre sans un smartphone à 1000€ produit à partir de minerais extraits au Congo par des enfants et qui ensuite, voyage à travers la planète entière en brûlant des tonnes de pétrole avant d’arriver dans notre poche.

Et puis après l’effondrement, la collapsologie, il y a aussi l’aspect psychologique de cette transition vers un autre monde.

L’importance de notre mental

Combattre le mal-être

Car notre société souffre de plus en plus d’un trouble nouveau : l’éco-anxiété, ou anxiété climatique, un concept développé pour la première fois par la chercheuse Véronique Lapaige. On appelle éco-anxiété les sentiments, la colère, le stress, l’impact psychologique et les effets sur la santé mentale, des questions environnementales (dérèglement climatique, effondrement de la société, baisse de la biodiversité, inondations…). On parle de cette peur, mais aussi de la “dépression verte”, ou solastalgie, là aussi un terme nouveau. C’est le blues des scientifiques, mais aussi du militant écologique.

Ensuite, je parlerai aussi de ce que j’appellerai l'”adaptation volontaire“, c’est à dire une vision proactive de la préparation au Nouveau Monde. C’est le professeur Jem Bendell, B.A. PhD. (je vous traduis : titulaire d’un Master et d’un Doctorat), qui a parlé pour la première fois en juillet 2018 de la notion de Deep Adaptation (Adaptation Profonde, ou Adaptation Radicale) comme la construction d’une sorte de guide pour naviguer dans la tragédie climatique. Il existe des mots anglais (ma deuxième langue), sans équivalents français, qui parlent de cette notion : sustainability et serendipity. Le premier évoquer la notion de durabilité, de développement durable, et le second parle de “heureux hasard”, où l’on découvre des choses que l’on n’imaginait pas trouver.

Transformer une catastrophe en opportunité

L’idée globale de l’adaptation volontaire est de CHOISIR de se préparer et de passer en transition de manière positive et volontaire, sans attendre le « Déluge », ou les différentes formes d’effondrement et de récessions possibles. D’y voir une manière de “reprendre la main”, d’avoir plus d’autonomie et donc, de pouvoir.

Certains survivalistes choisissent déjà de vivre « comme si », car ainsi ils se disent qu’ils seront prêts, expérimentés, mais aussi prêts psychologiquement à la « perte » et la nostalgie qui va s’en suivre.

J’évoquerai l’importance de savoir être curieux.se et adaptable : le futur appartient notamment aux multipotentiel.les

Collapsologie, minimalisme et survivalisme

Enfin, je parlerai de survie et de développement personnel et durable de manière pratique, surtout en évoquant mes découvertes de très bons médias (documentaires, livres, blogs, vidéos, podcasts…) sur ces sujets, et de ma propre connaissance de “l’histoire de la survie” et des “méthodes et trucs de survie” basée sur ma connaissance de l’histoire humaine (paléonthologie), de celles des pionniers américains, et de la prospective. Je ne vais réinventer ce qui existe déjà (de bien), je vais essayer d’en faire une sélection, et de vous faire profiter de mes propres découvertes.

Et je réunis toutes mes recherches dans un livre interactif, le Guide de Survie au Futur, mais aussi un roman. Un peu spécial. Parce qu’il est piégé.

Mais ce n’est que le début

survivalisme minimalisme blog écoanxiété solastalgie

Demain le Nouveau Monde fait partie d’un projet plus global appelé :

La Fabrique de Galaxies.  

C’est d’abord une plateforme de médias dédiés aux transformations de la société, au développement professionnel, au développement personnel et au développement durable, qui comprend 4 magazines :

(et sa petite soeur : Ma Vie Magique – Zèbres et Multipotentiels)

Ces 4 univers sont présents sur Facebook, Twitter et Youtube. Ce sont également des groupes sur le réseau social Meetup (Lille et Paris). Derrière Demain le Nouveau Monde (DLNM), il y a également :

  • Le Labo du Petit Ecolo sur Meetup (Lille)
  • Le projet “Le Hastag qui connecte”, dont le but est de recenser toutes les personnes qui sont “en transition” sur notre belle planète, via les réseaux sociaux
  • Le livre “Le Guide de Survie au Futur” : un essai et un guide pour les personnes qui veulent se préparer aux changement de société, de climat et de paradigme
  • Le projet de lieu physique, à la fois espace de coworking, centre de conférences et de formation en développement durable, survivalisme, résilience, développement personnel et professionnel, mais aussi restaurant, épicerie et jardin bio, refuge pour animaux et “AirBnb pour Entrepreneurs de l’Economie Sociale et Solidaire” : La Fabrique de Galaxies

Le magazine : Demain Le Nouveau Monde / La chaîne Youtube / Sur Facebook / Sur Twitter / Mes articles sur Medium / Mes articles sur FlipBoard / Le groupe Meetup